Svadhistana Chakra

Dernière mise à jour : 14 avr. 2021



Méditation d'ouverture


Tranquillement, vous êtes en paix, vivant contre la terre. La terre solide, immobile. Vous êtes immobile, mais pour chaque inspiration et expiration, il y a un mouvement dans votre corps. Il y a du changement. De l'intérieur vers l'extérieur et de l'extérieur vers l'intérieur, le chemin entre les mondes est tissé à travers vous. La voie du changement.

Lorsque votre poitrine se soulève, la respiration passe par le nez, la gorge et les poumons. Elle monte et coule, aussi régulièrement et gracieusement que sur un rivage. Aller et venir ... vide et plein ... dedans et dehors.

À l'intérieur, votre cœur bat, votre sang bat, un fleuve de vie relie chaque cellule en vous. Le sang coule vers l'extérieur ... le sang pénètre à nouveau vers le centre. Vos cellules se dilatent et se contractent, se reproduisant et mourant. Des impulsions de nerfs parcourent vos bras. Votre respiration continue… dedans… dehors… dedans… dehors. Au plus profond de votre ventre, vous prenez conscience d'une chaude lueur orange, pulsant à travers votre bassin, à travers votre abdomen, à travers vos organes génitaux. Des pulsations de lumière orange se déplacent en ruisseaux le long de vos jambes, remontent à travers vos cuisses, traversent votre ventre et remontent dans votre dos pour vous nourrir tous. Tu es en vie. Vous êtes une vague de mouvement. Rien en vous n'est vraiment immobile. Rien autour de vous ne l'est. Tout change constamment à chaque instant. Chaque son, chaque rayon de lumière, chaque souffle est une oscillation, des va-et-vient, constamment en mouvement, se balançant, coulant. Un flux de changement constant, changeant à chaque instant du dernier. Au moment où vous aurez terminé cette méditation, vous et le monde serez différents. Dans votre corps se trouve une rivière de changement. Trouvez les flux intérieurs subtils du mouvement et de la pensée, en vous déplaçant vers le haut, vers le bas, autour et à travers. Trouvez-les et suivez-les.

Permettez-leur de prendre de l'élan, en supprimant les obstacles en atténuant toute tension que vous pourriez trouver. Exagérez leur flux avec des mouvements vers l'extérieur: balancez-vous dans votre chaise, balancez-vous d'avant en arrière, créant un mouvement rythmique. Laissez le rythme s'accumuler jusqu'à ce que vous ayez envie de vous lever, même avec ce livre à la main, levez-vous et bougez-vous, en vous balançant sur vos pieds, en tournant avec vos hanches, en pliant les genoux, en gardant toujours le flux régulier et régulier ... racines ci-dessous. Vous vous balancez, d'avant en arrière, de haut en bas, de l'intérieur et de l'extérieur ... en expansion, mais vous revenez à nouveau à votre cœur de soi. Vous vous déplacez avec le courant de l'eau, tantôt lent comme un grand fleuve, tantôt vite comme un ruisseau de source, tantôt passionné comme les vagues de la mer. Levez un bras et imaginez que l'eau coule à travers. Sentez le fluide humide couler dans votre dos, vos fesses, vos orteils.

Pensez à l'eau qui coule du ciel, caresse les montagnes, coule en ruisseaux vers ses différentes sources. Imaginez de l'eau pleuvant sur vous, caressant votre corps, coulant en ruisseaux le long de votre bassin et de vos jambes, pour adoucir la terre au-dessous. Vous êtes la pluie alors que vous tombez sans effort du ciel à la terre. Vous avez beaucoup de gouttelettes alors que vos pensées tombent de votre esprit.

Vous êtes beaucoup de gouttelettes alors que vos pensées tombent de votre esprit, dans de minuscules mouvements, les marées en vous grandissent et se déplacent, plus vite alors qu'elles plongent vers le bas, en cascade sur les pinacles de la terre, lentement alors qu'elles serpentent à travers les grandes vallées de vos champs fertiles. Jusqu'à ce que, comme un seul, vous couliez et refluiez avec les marées de la mer, entraînés par la lune dans sa danse de l'obscurité et de la lumière. Vos océans, vastes et profonds, regorgent de vie. Votre passion s'étend vers l'extérieur, se répand sur le rivage et revient à nouveau en vous. Vous buvez tout le changement autour de vous, tirant son mouvement à travers vous alors que votre vie bouillonne et coule. À l'intérieur et à l'extérieur ... vous respirez.

Des vastes profondeurs des flux et reflux, vous atteignez, vous touchez, vous trouvez votre corps. La sensation coule dans votre main sur votre peau. Sensation connue de vous, sauf de vous. Votre main se déplace à travers les courbes de chair et suit les lignes de mouvement, vous vous balancez à la sensualité de votre toucher. À l'intérieur de vous montez l'émotion, bouillonnante, désireuse, fluide, bouillonnante. Ils atteignent et se touchent et s'élèvent, deviennent des mouvements, les vagues changent, l'eau coule, à l'intérieur, à l'extérieur.

Vous êtes seul, mais d'autres sont autour de vous. Eux aussi, flux et reflux, changent, se touchent et aspirent. Vos mouvements coulent pour les rejoindre, désireux de s'unir, de fusionner, d'aller vers quelque chose de nouveau. Vos mains ont envie de toucher, de rapprocher l'océan plus près, de sentir le flux des autres marées se mélanger avec les vôtres. Votre ventre se soulève, votre sexe se réveille, vous avez soif de toucher, et vous dépassez de vous-même, vous trouvez votre «autre», différent mais le même. En explorant, vous commencez à fusionner. Les mouvements se construisent en vous, vous exaltant, vous exprimant, vous caressant. Vos passions se gonflent dans les vagues de l'océan pour s'écraser sur le rivage et satisfaire vos besoins. Le flux et le reflux des eaux nourrissent, nettoient et entendent, comme ils coulent avec chaque aspiration, chaque mouvement, chaque respiration. Extatique et s'unissant, vous fusionnez, vous complétez en vous-même et vous vous complétez à nouveau en un autre. Vous dansez, montez et descendez ... et reposez-vous. Vous êtes l'eau, l'essence de toutes les formes mais sans forme. Vous êtes le point à partir duquel chaque direction découle et vous êtes le flux. Vous êtes celui qui bouge. Vous êtes celui qui embrasse l'autre. Allons-nous couler ensemble et rejoindre nos âmes dans ce voyage sur le fleuve de la vie? Allons-nous couler ensemble direction la mer?


La forme générale

Svadhisthana est situé au bas de l'abdomen (entre le nombril et l'os pelvien). L'élément terre du chakra Muladhara se dissout dans l'élément eau du chakra Svadhisthana. Le désir de créer ou le plaisir commence dans le deuxième chakra. Le mantra est Vam et le souffle vital de ce chakra est Vyana. Il a six pétales de lotus vermillon. Le croissant en forme de lune est le yantra de ce chakra. La relation vitale entre l'eau et la lune est illustrée par le croissant yantra dans le cercle blanc du chakra de l'eau. Les six pétales vermillon sont représentés par bam, bham, mam, yam, ram et lam. Vishnu est la divinité qui préside. La méditation sur le croissant de lune de Svadhishthana donne le contrôle de l'élément eau et confère des pouvoirs psychiques, une connaissance intuitive et une connaissance des entités astrales. De nombreuses qualités impures sont anéanties. Ce centre énergétique détient les besoins de base en matière de sexualité, de désirs, de créativité et de plaisir. Si ce chakra est bloqué, une personne peut se sentir émotionnellement explosive, manipulatrice, obsédée par des pensées sexuelles ou peut manquer d'énergie. Les problèmes physiques peuvent inclure une faiblesse de la vessie et des reins, un bas du dos raide, de la constipation et des spasmes musculaires.

Table de correspondance


Sanskrit Name : Svadhistana

Signification : Douceur

Location : Lower abdomen

Element : Eau

Energie : Liquide

Fonction Psy : Désir

Résultat : Sexualité

Soi : Self-gratification

Démon : Culpabilité

Glande : endocrine

Partie du Corps : utérus, organes génitaux, rein, vessie, bas du dos

Identity : Emotionnel

Couleur : Orange

Son : Vam

Planète : Lune

Nourriture : Liquide

Chemin du Yoga : Tantra

Gunas : Tamas


Changement... Polarité... Mouvement... Eau... Lune


Le changement est un élément fondamental de la conscience. C'est ce qui retient notre attention, l'agrandit, nous interroge. Un bruit soudain nous dégage du sommeil. Sans changement, notre esprit devient terne. Sans changement, il n'y a pas de croissance, pas de mouvement et pas de vie. La conscience se nourrit du changement.

Dans la philosophie chinoise, il existe un système de sagesse basé sur le concept de changement résultant de la polarité de deux forces, le Yin et le Yang. Ils représentent respectivement le féminin et le masculin, la terre et le ciel, réceptifs et créatifs. Le changement est produit par l'interaction constante de ces forces, fluctuant autour d'un état d'équilibre.

Les polarités, par leur attraction mutuelle, créent du mouvement. Si nous voulons commencer sur une terre solide et nous transformer jusqu'à la conscience infinie, il doit y avoir un mouvement pour que le processus commence. Ce mouvement est l'essence même du but du deuxième chakra dans le système global des centres énergétiques.

C'est le contraire de l'immobilité du premier chakra qui cherche à se maintenir et à créer une structure, le deuxième a pour but de laisser aller et de créer le flow. Flow qui permet à une chose de se connecter énergiquement à une autre. C'est la différence entre un point et une ligne.

Les roches ne bougent pas, les gens oui.

L'élément de ce chakra est l'eau, par conséquent, le chakra correspond aux fonctions corporelles liées aux liquides, à la circulation du sang et de la lymphe, à l'élimination urinaire, à la sexualité et à la reproduction, ainsi qu'à toutes les qualités de l'eau, telles que l'écoulement, l'informe, la fluidité, et s'abandonner. Ce chakra est le centre de la sexualité ainsi que des émotions, des sensations, du plaisir, du mouvement et de la nutrition. Son corps céleste associé est la lune qui tire les océans dans un mouvement rythmique dualiste.

Svadhistana peut être traduit par "sa propre demeure", nous pouvons également trouver dans la racine "SVAD" la traduction "le goût sucré" (plaisir).

Le deuxième chakra est Yin, englobant ainsi davantage les qualités féminines associées à la réceptivité, aux émotions et à la sollicitude. Porter un enfant, centré dans la région de Svadhistana (l'utérus) est nettement féminin. L'eau est réceptive, adopte les formes de ce qu'elle rencontre, suit le chemin de la moindre résistance, mais gagne en puissance et en élan à mesure qu'elle coule. Ce chakra est également lié à la lune, comme l'attraction sur les marées. Nos désirs et nos passions peuvent déplacer de grands océans d'énergie. La lune gouverne l'inconscient, le mystérieux, l'invisible, l'obscurité et le féminin.


Plaisir.... Emotions.... Sexualité....

L'organisme humain, ainsi que d'autres créatures vivantes, a une tendance naturelle à se diriger vers le plaisir et à s'éloigner de la douleur. Freud a appelé cela le principe du plaisir. Comme l'instinct de survie, il s'agit d'un schéma biologique inné, étroitement lié à l'instinct de survie du premier chakra. La douleur est une indication que quelque chose menace l'organisme, tandis que le plaisir indique généralement que la situation est sûre, libérant notre attention pour d'autres choses. Le plaisir qui n'aide pas du tout directement notre survie. Dans certains cas, ils peuvent lui être préjudiciables, comme dépenser de l'argent pour des articles ou des activités frivoles ou ingérer des drogues nocives. Ces activités peuvent épuiser nos ressources, tant dans le corps que dans le chéquier. Dans d'autres cas, le plaisir nous permet de pénétrer plus profondément dans le temple du corps et, en nous sentant épanouis, d'avoir un fondement pour le pouvoir, l'amour, la créativité et la concentration méditative, qui sont tous des aspects des chakras ci-dessus.

Le plaisir, comme il sied à la dualité du deuxième chakra, est une épée à deux tranchants. C'est un chakra facile qui nécessite de s'ouvrir à son énergie particulière, sans s'y attacher à l'excès.

La sexualité est un rituel sacré d'union à travers la célébration du plaisir. Mouvement expressif de la force de vie, c'est la danse qui équilibre, restaure, renouvelle, reproduit. Je suis le terrain de production de toute nouvelle vie et, en ce sens, du futur. Motrice et guérisseuse de la force vitale en nous, la sexualité est un rythme profond qui traverse toute vie biologique.


Ressentir

Ressentir est le seul moyen dont vous disposez pour évaluer votre bien-être. Quand ce droit est négligé, vous vous sentez comme engourdi, déconnecté de votre corps et de vos émotions : vous fonctionnez en mode automatique. Ressentir, c’est aussi pouvoir définir ce que vous voulez et

imposer vos limites. C’est en observant vos sensations que vous pouvez connaître vos désirs : ces désirs seront à la base de votre volonté d’agir, liée au troisième chakra, Manipura.


Un chakra équilibré se traduit par des gestes gracieux et fluides, vous bouger avec aisance, se sentir équilibré émotionnellement, stable et serein. Savoir exprimer ses émotions mais aussi les contenir si cela est nécessaire. Être capable de ressentir du plaisir. Savoir établir des limites. Ne pas avoir peur du changement et faire preuve d'une faculté d'adaptation.


Quand le corps traduit un déséquilibre...

Un problème au niveau du fonctionnement des organes génitaux ou du système urinaire, des douleurs dans le bas du dos, des articulations rigides peuvent traduire physiquement un déséquilibre au niveau du deuxième chakra.


Causes possibles de déséquilibre

- Vous avez subi un abus émotionnel ou sexuel.

- Lorsque vous étiez enfant, vous vous êtes senti rejeté ou vous avez manqué de contact physique.

- Vous avez reçu une éducation sévère (morale ou religieuse) tendant à condamner le plaisir.

- Vous avez hérité des problèmes de vos parents ou grands-parents (inceste, abus sexuels...).


Obstacle : la culpabilité

La culpabilité est le principal frein à l’épanouissement de Svadhistana; le sentiment de culpabilité paralyse le mouvement des énergies émotionnelles et sexuelles.


Les +++


Les exercices pour ouvrir le second chakra consiste à travailler avec le mouvement en général et au niveau des hanches et du bas de l'abdomen. Se faire masser et être en contact avec l'eau. Prendre soin de soi et des autres.

Bibliographie et Référence


Judith, A. (1999). Wheels of life: a user’s guide to the Chakra system (2nd ed., rev. and expanded ed). Llewellyn Publications.

Arhanta Yoga Ashrams (2019). Teacher Training by Ram Jain

www.3heures48minutes.com. Blog

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout