Anahata Chakra

Dernière mise à jour : 11 mai 2021



Méditation d'ouverture


De l'amour nous sommes faits.

Sur les ondes de la passion, notre esprit s'est étincelé et nous sommes entrés chez nos mères ... maternel ... matière ...

L'attrait de l'amour nous appelle, au plus profond de la terre, au plus profond de la relation mère-père. Au plus profond de l'utérus, nous avons rampé, l'utérus chaud et sombre de la terre et de l'eau. Dans le ventre de l'amour, sûr, sombre, bercé, calme. Nous avons grandi.

Dans l'obscurité, il n'y avait qu'un son, le son de la vie, le son de l'amour, le son du cœur.

Battre ... battre ... battre ... battre ...

Écoutez-le maintenant dans votre propre cœur. Ses rythmes pompant la vie, l'air et le souffle à travers chaque partie de vous, vous renouvellent, vous baignent dans l'air, dans l'espace, dans le souffle, dans la vie. Ressentez-le maintenant au cœur de vous, embrassez-le avec vos mains.

Sentez-le aspirer, pleurer, aimer, espérer, aider. Ressentez-le en vous, vieux comme vous l'êtes, battant depuis les jours du plus profond de l'utérus, sentez combien de temps il est là.

Battant toujours. Sans jamais s'arrêter.

Aimez-vous ce coeur?


Respirez profondément, aspirez l'air ... en douceur, profondeur et sagesse. Pendant que vous respirez, l'esprit entre dans votre cœur et vous touche ... vous émeut ... vous change. Profondément, vous acceptez que vous buvez avec soif. Soyez reconnaissant pour ce navire que vous recevez. Plus vite maintenant sur des vagues de flammes, nous nous jetons avec joie vers le ciel, au-dessus de la terre, au-dessus de l'eau, au-delà du feu, dans les airs. Nous atteignons et déployons nos ailes et volons, libres de chevaucher les vents. Mais bientôt agitation et pleurs.

Où est le cœur?

Nous écoutons le rythme et volons, au plus profond de son son. Nous cherchons du terrain, ralentissant. Nous restons nous-mêmes à écouter plus profondément, le son est calme.


Doucement nous atteignons, le cœur tendre. Avec douceur, nous nous touchons, car le cœur a peur. Nous ouvrons nos mains à l'amour intérieur, pour nous unir, pour toucher, pour guérir. Offrez cet amour maintenant. Demandez l'entrée dans votre propre cœur.

Écoutez profondément et entendez à l'intérieur, un son silencieux.

Anahata.

Écoutez profondément et respirez dans le son, le souffle, les vents de guérison. A l'intérieur puis à l'extérieur.

Inspirer ce qui est nouveau, expirer l'ancien, chaque respiration se renouvelle. Chaque souffle un vent en vous et autour de vous, doux zéphyr, tempête de vie, vents de changement.

Pour quoi pleure ton cœur? Car qu'est-ce que ça veut dire? En quoi trouve-t-il la paix?

Libérez ses espoirs et ses rêves pour voler sur les ailes du changement, puis revenez sur les ailes de l'amour, réalisé au-delà de vos rêves.

Tu n'es pas seul. Vos cris résonnent dans mille cœurs pareils. Si vous écoutez, vous pouvez les entendre. Battement.


Au plus profond de chaque personne, trouvez le cœur.

Partout autour de vous, trouvez le cœur.

Au plus profond de nous-mêmes, nous trouvons le cœur.

Chaque fois que nous nous touchons, nous touchons le cœur.


À l'intérieur de chacun se trouve l'amour, en attente d'un doux épanouissement.

Libérez cet amour sur les vents du souffle et allez au-delà. Touchez les cœurs à l'intérieur de ceux que vous aimez et écoutez leur souffle qui siffle ... et sort ...

Comme vous, ils rient, pleurent et jouent, chaque jour à un rythme incessant. Ressentez le cœur comme le vôtre: espérer, guérir, respirer, ressentir. Qu'il n'y ait pas de son de frappe, seulement celui de l'amour et du goût.


Chacun à la danse de l'amour, qui joint la terre aux mondes d'en haut, et se joint les uns aux autres, chacun étant vu comme sœur, frère. Dans nos cœurs les graines de la paix

Allongez-vous en attendant une douce libération. Sur les vents du changement, ils volent Au plus profond de nos cœurs, nous pleurons: Anahata. Les sons de l'amour.


La forme générale

Le quatrième chakra Anahata est le siège de l'équilibre dans le corps. Le chakra Anahata a douze pétales de vermillon. Le Yantra au centre du chakra est composé de deux triangles qui se chevauchent et se croisent. Un triangle, tourné vers le haut, symbolise Shiva, le principe masculin. L'autre triangle, tourné vers le bas, symbolise Shakti, le principe féminin. Un équilibre est atteint lorsque ces deux forces sont réunies en harmonie. Le souffle vital est Prana. Dans la région du cœur, son élément est l'air, il est dans un mandala de couleur fumée. L'étoile à six branches a Yam comme bija. Les douze pétales rouge foncé contiennent kam, kham, gam, gham, nam, cam, cham, confiture, jham, nam, tarn et tham. Isha est la divinité qui préside. Le son d'Anahata, la vibration primitive de Shabdabrahman, est entendu ici. La méditation sur le chakra Anahata confère des qualités pures, l'amour cosmique et divers pouvoirs psychiques. Les parties du corps de ce chakra comprennent l'estomac, le foie, la vésicule biliaire, le pancréas et l'intestin grêle. Ce chakra est également le centre de compassion, d'attachement et de force personnelle. Lorsque ce chakra est déséquilibré, on peut manquer de compassion et avoir tendance à s'attacher facilement et n'a aucun contrôle sur les émotions. Lorsqu'on est équilibré, on peut se sentir gai, sortant, avoir du respect de soi, expressif, aimer relever de nouveaux défis et avoir un fort sentiment de pouvoir personnel.

Table de correspondance

Sanskrit Name : Anahata - Coeur

Signification : Décontenancé

Element : Air

Energie : Vent

Fonction Psy : Love

Résultat : Paix

Soi : Social

Démon : Douleur

Glande : Thymus

Partie du Corps : Poumon, coeur, s.circulatoire, bras, mains

Le Droit : D'aimer

Couleur : Vert

Son : Yam

Planète : Venus

Nourriture : Légumes

Chemin du Yoga : Bhakti

Gunas : Rajas/Sattva


Amour.. Air....Balance...Guérison...Respiration

Du plexus solaire actif et ardent, nous sommes plongés dans un domaine nouveau et différent. Des royaumes du corps et de la manifestation, nous nous déplaçons dans la tâche plus douce de l'esprit. En nous concentrant sur le moi, ses désirs et ses actions, nous adoptons un modèle plus large et dansons dans le plus grand réseau de relations. Nous transcendons notre ego et grandissons vers quelque chose de plus grand, de plus profond, de plus fort. Alors que nous atteignons les cieux, nous nous développons.

Nous avons maintenant atteint le point central du système des Chakras. Même dans notre langage, le cœur se réfère au centre des choses, l'essence, le noyau de la vérité, comme dans «aller au cœur de la matière». C'est notre centre spirituel, notre noyau, le lieu qui unit les forces d'en haut et d'en bas, à l'intérieur et à l'extérieur. Si nous suivons un chemin à partir du chakra de la couronne, en spirale à travers chaque centre, nous constatons que le cœur est le point final de la spirale, le centre, la destination.

La tâche du chakra quatre est d'intégrer et d'équilibrer les différents aspects de notre être. Ce faisant, il apporte un sentiment radieux de plénitude à tout l'organisme, une acceptation de l'interpénétration exquise de l'esprit et de la matière. Dans ce sens de la plénitude se trouvent les graines de la paix intérieure. Le chakra du cœur est le centre de l'amour. Lorsque l'esprit et la matière sont combinés, Shiva et Shakti sont unis dans le cœur.


L'amour que nous éprouvons au niveau du chakra du cœur est distinctement différent de l'amour plus sexuel et passionné du deuxième chakra. L'amour sexuel est objet, la passion est stimulée par la présence d'une personne particulière. Dans le quatrième chakra, l'amour ne dépend pas de la stimulation extérieure, mais est vécu à l'intérieur comme un état d'être. De cette façon, il rayonne vers l'extérieur, apportant amour et compassion à tout ce qui entre dans notre sphère.


L'amour est une force unificatrice, il rassemble les choses et les maintient en relation. De cette unité, nous pouvons toucher une continuité sous-jacente qui permet à nos parties séparées d'être tenues en relation avec quelque chose de plus grand. En entrant dans le quatrième chakra, nous transcendons l'ego afin de desserrer nos frontières auto-définies et de le fusionner avec l'extase de l'amour. Il n'y a pas de meilleure façon d'inviter l'amour que de l'offrir d'abord. Puisque c'est quelque chose que nous voulons et avons tous besoin, nous gravitons vers ceux avec qui nous nous sentons en sécurité et appréciés.

Le chakra du cœur a perçu le monde dans son unité et non dans sa séparation. Apprendre à aimer prend de l'énergie à plusieurs niveaux. Nous avons besoin de tous nos chakras fonctionnant afin de créer et de le maintenir. Nous devons être capables de ressentir, nous devons être capables de communiquer, nous devons pouvoir voir et comprendre. Plus important encore, nous devons nous détendre et laisser faire. Le chakra du cœur est Yin, et parfois l'amour le plus profond est celui qui peut simplement laisser les choses être telles qu'elles sont.


L'élément du quatrième chakra est l'air, le moins dense de nos éléments physiques jusqu'à présent. En tant qu'élément, l'air est généralement associé à des connaissances et à des choses qui sont expansives et animées. L'air représente la liberté, comme chez les oiseaux qui volent. L'air représente l'ouverture et la fraîcheur, comme dans l'aération d'une pièce. L'air représente la légèreté, la simplicité, la douceur. Quand on tombe amoureux, on a l'impression de marcher dans les airs. L'air implique de l'espace, le coup de sifflet est obtenu en lâchant prise. L'air, l'état gazeux de la matière, diffère de tout élément dont nous avons discuté car il a tendance à se disperser uniformément dans tout espace qu'il occupe. Enfin, l'air représente la respiration, le processus de flacon par lequel nos cellules sont maintenues en vie. Les hindous l'appellent Prana.

Dans la philosophie du yoga, le prana est considéré comme une énergie vitale en soi, une unité de base à partir de laquelle toute vie est faite. cette énergie représente une interface entre le monde physique et le monde mental.


L'amour en tant que force mystérieuse est plein de paradoxe. Il a la gravité ainsi que le rayonnement. Nous tombons amoureux, mais nous sommes soulevés par l'expérience. L'amour se lie sans se limiter. Cela demande à la fois proximité et distance. C'est l'essence de l'équilibre, résidant au cœur de chacun de nous.

Au fur et à mesure que nos schémas et cycles se répètent, ils sont perçus et régulés par l'esprit qui, agissant par la volonté, assure leur continuité. Nous voyons ces aspects en termes de relations, nous voyons l'espace entre les choses plutôt que les choses elles-mêmes. Nous considérons le monde comme un puzzle imbriqué. Comme entre chacun des chakras, la principale différence entre le troisième et le quatrième est celle de la conscience. Grâce à la création et à la répétition du modèle, l'organisme prend conscience de lui-même. Notre activité des chakras inférieurs a influencé et créé la conscience. Nous avons agi selon nos instincts et nos émotions, apprenant nos erreurs. notre apprentissage devient de plus en plus complexe et est stocké dans les centres supérieurs en tant que concepts, mémoire et logique, pour redescendre, là où notre conscience peut influencer nos actions.

Ces modèles nous donnent les concepts qui forment la structure de base de nos pensées, communication et perception. Ils sont le fondement de qui nous sommes. le quatrième niveau de conscience du chakra perçoit le monde comme une toile complexe de relations, liées entre elles par la force de l'amour. En percevant les modèles de cette manière, nous voyons que tous les modèles durables sont le produit d'un équilibre dynamique entre eux.

Vivre en équilibre, c'est vivre en état de grâce, de délicatesse, de douceur. L'amour est ce qui dure, et de même, ce qui est fait avec amour durera. Ce n'est qu'en étant équilibré en nous-mêmes que nous pouvons espérer équilibrer le monde. Pour maintenir notre équilibre, nous devons être conscients de toutes nos parties.


Consciemment ou inconsciemment, chaque être est capable de se guérir ou de guérir les autres. Cet instinct est inné chez les les animaux, ainsi que chez l'homme. Tous, peuvent trouver leur propre médicament et se guérissent eux-mêmes et les uns les autres de diverses manières. -- Sufi Inayat Khan


La guérison est la restauration de l'équilibre d'un organisme ou d'une situation. On pense que toutes les maladies, qu'elles soient causées par des germes, des infections ou du stress, sont le résultat d'un déséquilibre qui fragmente alors l'organisme et détruit son affinité naturelle de résonance.

Ouvrir le chakra du cœur et développer la compassion, la connexion et la compréhension pour nous-mêmes et pour ceux qui vous entourent suscite naturellement l'envie de guérir. Un vrai guérisseur doit rester ancré dans sa propre énergie et se permettre de créer son propre sens de l'équilibre. Lorsque nos chakras du cœur sont ouverts, notre présence même rayonne d'amour et de joie. Cet amour est l'essence de la vraie guérison.


Jetons un coup d'œil au système respiratoire. Un être humain normal inhale entre 18000 et 20000 respirations par jour, totalisant en moyenne 4,5 litres d'air. En pesant seul, c'est trente-cinq fois plus que ce que nous absorbons de nourriture ou de boisson. Nous pouvons passer des semaines sans nourriture, des jours sans eau, des heures sans chaleur mais seulement quelques minutes sans air.


La respiration est liée à l'élément air, est l'une des clés principales pour ouvrir le chakra du cœur. L'air est également l'élément le plus rapidement distribué dans le corps. Contrairement à la nourriture, qui prend des heures voire des jours à digérer, chaque inhalation d'air pénètre immédiatement dans la circulation sanguine. L'oxygène doit être constamment fourni à chaque cellule, sinon les cellules meurent rapidement. Pour cette raison, le corps dispose d'un système de transport complet et élaboré pour distribuer l'oxygène dans tout le corps. C'est notre système circulatoire, maîtrisé par le cœur. Chaque respiration nourrit et alimente ce système.

La pleine importance de la respiration ne peut être exprimée par ces différents faits. En plus de maintenir les fonctions vitales de base, la respiration est l'un de nos outils les plus puissants pour nous transformer, brûler les toxines, libérer les émotions stockées, changer la structure corporelle et changer la conscience. Sans souffle, nous ne pourrions pas parler, car l'air est la force derrière notre voix. Nous ne pourrions pas métaboliser nos aliments sans oxygène. Notre cerveau ne pouvait pas penser. La respiration est une source largement sous-estimée d'énergie vivifiante, curative et purifiante.

La respiration est également l'une des rares choses dans le corps qui relève à la fois d'un contrôle volontaire et involontaire. En exerçant l'aspect volontaire et en essayant consciemment d'augmenter notre capacité respiratoire, nous faisons progressivement de la respiration profonde une habitude. La respiration peut en fait modifier la structure du corps et, une fois modifiée, le corps a faim de cet apport accru en oxygène. C'est un processus évolutif et orienté vers la guérison. Les hindous croient que le souffle est une passerelle entre l'esprit et le corps. Des systèmes entiers de yoga ont été construits sur des techniques de respiration appelées Pranayama, qui sont conçues pour élargir la conscience et purifier le corps. Lorsque les pensées sont calmes, la respiration est également calme et un rythme apaisant et guérissant traverse tout le corps. L'esprit peut également être calmé par le contrôle de la respiration. Le flux de la respiration, lorsqu'il entre et sort constamment du corps, est un champ d'énergie en mouvement dynamique qui remplit continuellement la forme de votre corps et retourne, à nouveau sans forme, vers le monde extérieur.


Un chakra du coeur équilibré se traduit par un bon système immunitaire, se sentir énergique et plein de vie, ressentir de l'amour pour soi et les autres vivants, savoir respecter avec honnêteté et bienveillance ce qui nous entoure.


Lors de déséquilibre, il peut y avoir un sentiment de retrait, peu sociable, la compagnie des autres agace. Avoir le sentiment de devoir plaire à tout prix, passer ses besoins après ceux des autres. Très critique face à soi-même. Se sentir isolé ou déprimé. Les situations amoureuses sont compliquées. Narcissisme ou cynisme peuvent se manifester ou alors se poser en victime et prendre la misère du monde sur ses épaules. Se sentir rejeté.

Être très exigeant sur le plan émotionnel et vous avez besoin que votre partenaire vous rassure constamment quant à ses sentiments, jalousie ou possésivité. Des relations de co-dépendance peuvent s'établir.


Quand le corps traduit un déséquilibre ...

Des problèmes cardiaques ou respiratoires (souffle court, asthme...), une faible immunité, des douleurs dans la poitrine ou dans les bras, des tensions entre les omoplates peuvent traduire un déséquilibre du chakra du cœur. À un niveau postural, votre sternum peut être affaissé, replié sur

lui-même ; vos bras sont souvent croisés, protégeant votre poitrine.


Causes possibles de déséquilibre

- Vous vous êtes senti rejeté, abandonné ou trahi dans votre enfance.

- Vos parents ont divorcé douloureusement, ou vous avez perdu un proche lorsque vous étiez enfant.

- Vous avez manqué d'amour et de chaleur humaine dans votre enfance.

- Vous avez subi des violences physiques ou sexuelles.


Obstacle : le chagrin réprimé

Le chagrin réprimé est le principal frein à l’épanouissement du chakra Anahata. S'opposant à la légèreté et à l’expansion du cœur, le chagrin le rend clos et lourd, et vous rend rigide et distant. La peur du rejet est aussi une des raisons qui amènent à se replier sur soi, à contenir ou réprimer son

amour.


Les +++

Entourez-vous régulièrement de vert : promenez-vous dans la nature, faites des activités de plein air. Pendant la journée, faites de temps en temps des pauses pour observer votre respiration et vous reconnecter à elle.

De manière générale, autorisez-vous à exprimer votre chagrin s’il y a lieu : libérer sa peine permet d’ouvrir le cœur et d’approfondir la respiration.

Autorisez-vous aussi à exprimer votre gentillesse par de petits actes gratuits et quotidiens, envers les êtres qui vous sont chers mais aussi au bénéfice de parfaits inconnus.

Laissez-vous guider par votre bienveillance.

Déposez une ou deux gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus radié sur un mouchoir et respirez

profondément : l’eucalyptus radié ouvre la poitrine, désencombre les voies respiratoires et facilite la circulation des énergies dans le chakra du cœur.

Côté alimentation, privilégiez sur les aliments verts : brocoli, feuilles vertes, kiwi... Aromatisez vos plats avec du basilic frais : en Ayurvéda, on dit qu’il ouvre le cœur et restaure l’énergie de l’amour et de la dévotion.



Bibliographie et Référence


Judith, A. (1999). Wheels of life: a user’s guide to the Chakra system (2nd ed., rev. and expanded ed). Llewellyn Publications.

Arhanta Yoga Ashrams (2019). Teacher Training by Ram Jain

www.3heures48minutes.com. Blog




38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout